Sécurité parasismique

Logo parasismo

La Suisse n'a plus connu de tremblement de terre important depuis 1946 où un séisme frappa essentiellement le Haut Valais. Bien que n'ayant engendré que des dégâts limités, il nous rappelle que notre pays n'est pas à l'abri. Pour nous en convaincre, il convient de souligner que la plaque africaine s'encastre sous la plaque eurasienne à raison de 2 à 3 mm par année, provoquant une poussée verticale des Alpes d'environ 1 mm par an, qui est en grande partie annulée par l'érosion.

Les spécialistes sont formels, le risque sismique est bien réel ; la menace qu'il présente est trop souvent sous-estimée et nos constructions ne répondent que très rarement aux normes actuelles en matière de parasismique.
Depuis le 1er janvier 2002, tous les établissements cantonaux d'assurance immobilière, dont celui de Fribourg, ont décidé de quadrupler le montant qui peut être mis à la disposition de leurs assurés en cas de séisme majeur. Ainsi, les prestations du Pool suisse pour la couverture des dommages sismiques, créé par les établissements cantonaux d'assurance immobilière en 1978 déjà, passent de 500 millions à 2 milliards de francs, augmentant d'autant le niveau de sécurité financière des propriétaires immobiliers, ceci, sans aucune augmentation de prime.